Détour N°4 - Mai 2019

EN BREF

Les dernières nouvelles de la vallée de Joux

news_sommaire

DÉCOUVRIR

Vallée de Joux: un écrin de nature

decouvrir_sommaire

DÉVOILER

La frontière rime avec trait d’union plus qu’avec division

frontiere_sommaire

RENCONTRER

Céline Renaud et Jeanmichel Capt créent des instruments d’exception en bois d’harmonie du Risoud

rencontrer_sommaire

ADMIRER

Dans le Parc Jura vaudois, on respire la nature à l’état pur

admirer_sommaire

RACONTER

Marchands de glace

bande_sommaire

SAVOIR

Les noms des villages en disent long sur l’histoire de la région

royaume_sommaire

EXPLORER

Vingt idées d’activités sportives, culturelles ou épicuriennes pour découvrir la vallée de Joux et ses trésors

explorer_sommaire

SAVOURER

Des salaisons aux fromages en passant par les alcools, les miels et autres douceurs, notre sélection gourmande met en valeur le savoir-faire des artisans locaux

savourer_sommaire

NOS ADRESSES

Buvettes d’alpage, terrasses, restaurants, hôtels, campings: nos suggestions pour bien préparer votre séjour

BoireEtManger

AGENDA

Calendrier des principales manifestations

manifestation_sommaire

EN BREF

LES DERNIÈRES NOUVELLES DE LA VALLÉE DE JOUX

REMONTER LE TEMPS EN SPIRALE

 

Le cabinet d’architecture danois Bjarke Ingels Group a été sélectionné par Audemars Piguet pour réaliser son nouveau Musée Atelier au Brassus. Conçu en forme de spirale qui s’enroulera dans le paysage grâce à une structure entièrement soutenue par des murs courbes en verre, il occupera un espace de 2400m2 et devrait ouvrir au public au début 2020. Situé dans le berceau de la haute horlogerie, il sera relié et juxtaposé au musée original de 1968, maison historique de la famille Audemars. Quant à l’ancien Hôtel des Horlogers attenant, également propriété de la manufacture, il sera entièrement reconstruit. Imaginé par les mêmes architectes, son design s’inscrit dans l’environnement de la Vallée. L’établissement, qui offrira 50 chambres donnant sur la forêt du Risoud, devrait ouvrir en 2020.

 

www.audemarspiguet.com; www.hotel-horlogers.ch

ALPAGE LABELLISÉ

 

Situé non loin du col du Marchairuz, à 1345 mètres d’altitude, le Pré de Bière est le premier chalet d’alpage certifié par Vaud Œnotourisme, qui lui a décerné ce label en début d’année. Tenu depuis quarante-cinq ans par la famille Germain, le chalet a été récemment transformé en fromagerie de démonstration. On peut y déguster des spécialités régionales et assister à la production du fromage, grâce à des locaux entièrement vitrés.

 

www.alpage-pre-de-biere.ch; www.vaud-oenotourisme.ch

VITRINE HORLOGÈRE

 

Un cambriolage, il y a un peu plus d’un an, a conduit à la fermeture temporaire de l’Espace horloger, situé au Sentier dans le bâtiment de l’Essor, ancienne manufacture Jaeger-LeCoultre. Profitant des travaux de remise aux normes de sécurité, actuellement en cours, la direction a également revu le concept scénographique des lieux. Consacré à l’histoire de l’horlogerie ainsi qu’au patrimoine et au savoir- faire de la région en la matière, le musée rouvrira ses portes dès l’automne 2019. Il présentera des pendules et garde-temps anciens aussi bien que des montres plus récentes et mettra en lumière la spécialité de la Vallée: les complications horlogères.

 

www.espacehorloger.ch

EN PLEIN ESSOR, HORS LES MURS

 

Créée en 1981 par la commune du Chenit, la Galerie de l’Essor – du nom de l’ancienne manufacture horlogère qui l’abrite – accueille des artistes de Suisse et du monde entier. Mais l’an prochain, c’est en dehors de ses cimaises qu’elle exposera une trentaine d’œuvres originales créées pour elle sur le thème «Nature & Industrie». Durant l’été 2020, peintures et sculptures seront ainsi à admirer le long d’un cheminement de 3 kilomètres partant de la galerie et longeant l’Orbe. Quoi de mieux que du grand art au grand air?

La galerie est ouverte du mardi au dimanche, de 14h à 18h. Exposition hors les murs de début juin à fin septembre 2020. 

 

www.lessor.ch

SUR LES PLANCHES, DANS LA FORÊT

 

Jamais à court d’idées, la Compagnie du Clédar proposera cet été, comme tous les deux ans, un spectacle dans un lieu emblématique ou insolite de la vallée de Joux.

Ainsi, c’est dans le hangar forestier du Séchey, aménagé pour l’occasion, que les comédiens amateurs, tous de la région, interpréteront Le silence des bois. Écrite pour la troupe par Michel Toman, qui en est également le metteur en scène, cette pièce évoque les activités des passeurs du Risoud durant la Seconde Guerre mondiale, qui ont fait transiter dans cette zone frontalière aussi bien des réfugiés, notamment juifs, que des renseignements à destination de l’armée suisse ou des forces alliées. Lui-même touché par la déportation dans son passé familial, Michel Toman a également réalisé le souhait de l’écrivaine vaudoise Anne Cuneo en racontant cette histoire: collaborant depuis longtemps avec le Clédar, elle est décédée avant d’avoir pu réaliser son projet de spectacle sur les hauts faits des résistants du Risoud. Représentations du 14 au 17 août, du 20 au 24 août, du 27 au 31 août et du 3 au 7 septembre 2019.

 

www.cledar.ch

FORME OLYMPIQUE

 

La vallée de Joux fait partie des sites accueillant les Jeux olympiques de la Jeunesse de Lausanne, qui se dérouleront du 9 au 22 janvier 2020 et regrouperont 1880 athlètes âgés de 15 à 18 ans, en provenance de plus de 70 pays. Les compétitions de ski de fond se tiendront aux Grandes-Roches, au-dessus du village du Brassus. Skicross, sprints, longue distance et relais y seront au programme. Pour le public, des activités de sports d’hiver seront organisées à proximité du site de compétition ainsi que des événements festifs dans l’ensemble de la Vallée et plus particulièrement au Centre sportif du Sentier. Les autres disciplines nordiques que sont le biathlon et le saut à skis auront lieu aux Tuffes, en France voisine.

 

www.valleedejoux2020.ch; www.myvalleedejoux.ch

Publicité

TOUR D’HORIZON

 

À L’Abbaye, la tour-clocher domine la bourgade depuis bientôt sept cents ans. Ayant connu, au fil des siècles, plusieurs incendies et réfections, elle était jusqu’ici inaccessible au public. C’était sans compter le dynamisme d’un groupe de passionnés de la région, qui est parvenu à récolter des fonds pour la rénover et l’ouvrir aux visiteurs. Prochainement, ces derniers pourront donc gravir l’escalier jusqu’au beffroi pour profiter de la vue sur le lac et surtout admirer les cloches de l’édifice ainsi que l’horloge monumentale datant de 1758, entièrement restaurée. Avec sa toiture en ardoise naturelle flambant neuve surmontée d’un coq redoré, nul doute que le plus vieux bâtiment de la vallée de Joux est paré pour défier le temps!

 

www.tourdelabbaye.ch

 

CÉLINE PRIOR

Publicité